Lifestyle·Ma bio·Maternité

L’allaitement et la place du papa

Le 24 Novembre, le plus beau jour de ma vie.
Je suis maman, je suis devenue une femme qui s’assume, je suis fière de la nature et fière de partager la plus belle chose au monde, qu’est l’allaitement.
Les 3 premières années de vie d’un bébé sont importantes c’est pourquoi on a décidé que je serai maman au foyer tout ce temps, en vaquant à mes nombreuses occupations et activités de maternage.
Je n’oublierai jamais ce moment, ce moment dont je rêvais depuis tant d’année, moment qui s’est fait instinctivement pour toi comme pour moi. Tu as su parfaitement comment faire. J’ai été à l’aise comme si j’avais toujours fait ça, j’étais tellement fière de nous et les sages femmes n’en revenait pas, c’est ce qui m’a rendu encore plus forte pour t’allaiter.
En fait, je ne me suis jamais demandé si j’allaiterai ou pas, ça me semblait être une évidence, un instinct à suivre. Rien n’est plus beau à mes yeux que de sentir ses douces petites mains sur moi qui partent à la recherche de son abreuvoir pour être en forme, se réchauffer et s’endormir paisiblement.
Bien-sur, il y à eu les bons et mauvais moment du début, les crevasses pour une mauvaise position, la fatigue, le mal de dos de la même position dans ce maudit lit d’hôpital, mais surtout pour ma part un allaitement intensif de 48h, elle en avait besoin.
Née par césarienne, j’ai sentie qu’elle avait besoin d’un lien très fort, d’être au peau à peau et près du sein, sentir encore la chaleur de maman, car sortir sans l’avoir voulu c’est comme être réveillé d’un sommeil profond et lancé dans l’inconnu, le bébé passe quand même d’un univers aquatique à aérien, alors la présence constante de la maman (et du papa aussi) et plus que vital, elle est constructif, émotionnelle, physique, psychologique, sensorielle… Du coup ce fut la tétée autant qu’elle le désirée, c’est toujours le cas, ce qui fait d’elle un bébé très calme, en sécurité, qui fait ses nuits depuis ses 4 semaines!
Elle était toute légère et comme l’allaitement s’est bien mis en place, elle a récupéré son poids en 2 jours et c’est ce qui m’as permis de passer du colostrum au lait en 3 jours.
Je vous partage de petites astuces simples et naturelles pour soigner vite les crevasses: mettre du lait sur le bout des mamelons, laisser sécher et appliquez de la D-Cure ou du beurre de Karité si besoin est.
Depuis je n’ai plus eu de problème avec l’allaitement à part la fatigue, car bébé tète beaucoup une vrai gloutonne toute rondouillette comme il faut!
A présent le rythme est installé, j’allaite comme une lettre à la poste !
Donc soyez courageuse, ne craignez pas l’allaitement, n’écoutez pas tous les dire, reconnecte-vous à votre instinct,votre côté mammifère qui doit assurer la survie de son bébé, après le cap passé c’est tout bénéf’ pour vous et votre bébé. A savoir le stress, l’alcool, le tabac, la déshydratation, la fatigue, une alimentation malsaine peut entraver un bon allaitement.
Allons un peu du côté des papas!
Apres nombreuses observations, j’ai constaté que la femme se plains souvent que l’homme ne s’occupe pas assez de son enfant.
Parfois cela est vrai pour certains hommes à qui il faut dire quoi faire et/ou donner un coup de pouce, surement la faute à l’image que la société impose aux genres, et parfois il y a ceux dont les femmes ne laissent pas la place non plus ou viennent tout le temps derrière eux pour leur dire quoi faire.

Dommage que l’on ne le dis pas souvent dans l’éducation, mais pour que l’autre SOIT il faut le laisser ÊTRE comme il le souhaite, sans juger ou casser sa façon de faire sinon plus on dit quoi faire plus on en fait moins, poussons plutôt l’Humain vers le positif et la bienveillance un maximum !

Je sais que ce n’est pas toujours simple en tant que mère de lâcher prise, c’est comme un reflex de survie qui se met en place « radar maman », c’est pourquoi il ne faut pas abandonner, votre compagnon sera reconnaissant si il voit que vous le laisser faire comme il veut et cela coulera de source, bon bien-sûr si vous êtes tombée sur celui qui a un minimum d’éducation, sinon je ne peux que vous conseiller de ne pas prendre sur vous, mais d’en parler avec lui.
Comment on fait à la maison?
Hé bien on tire le lait pour que papa participe, on le laisse changer les couches comme il le souhaite, prendre le bain avec bébé, mettre les vêtements qu’il veut etc…
Bref papa est content de pouvoir jouer son rôle de parent autant que la maman du moins comme cela lui est possible :-)!

Apprenons à vivre ensemble dans le dialogue de l’Âme-our !

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’allaitement et la place du papa »

  1. Bravo pour cet article plein de bon sens ! Effectivement le papa a une place très importante dans la vie du bébé. Certaines mamans louves refusent de laisser quelqu’un entrer dans cette relation fusionnelle « mère enfant » et pourtant… Elles doivent encourager le papa a aller à la rencontre de leur enfant.
    http://la-parenthese-psy.com/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s