Lifestyle·Maternité·Santé

L’allaitement & les coliques de bébé, les solutions naturelles

img_0439
Ah les coliques des premiers mois, les douleurs de l’allaitement lors des premiers jours…
On est juste à deux mois et demi après mon accouchement et ça me parait déjà loin, cela peut vous montrer à quel point ça passe vite et que le corps s’adapte aussi rapidement, donc pas de peur pour allaiter (à part si vous faites le choix de vouloir fumer ou boire de l’alcool à foison quand il vous chante, je ne vous conseille pas d’allaiter).
Assumez-le aussi il n’y a pas de honte à cela, j’ai rencontré beaucoup de mères qui disaient ne pas allaiter parce qu’elles n’y arrivaient pas, mais en vrai, elles finissaient par m’avouer qu’elles avaient honte d’admettre qu’elles faisaient passer leurs besoins avant bébé, il ne faut pas, rien n’est pire que la culpabilité, mais aussi rien n’est pire que de se forcer à allaiter, on n’est pas toutes faites pour cela ce n’est pas la mort, on n’est pas toutes faites pour être maman non plus, il ne faut pas juger, « chacun sa route chacun son chemin » l’important, c’est de s’accomplir dans la vie en équilibre avec notre moi profond ^^!
Je vous partage ma petite vidéo Youtube qui présente rapidement mon expérience sur tout cela, si vous n’avez pas envie de tout lire.
Comment soulager les coliques de bébé
Tout d’abord, il faut savoir reconnaître avec le temps, l’observation et l’écoute les types de pleurs de votre bébé, je ne peux pas vraiment vous aider à part vous donner des conseils, pour moi cela a été très très facile, j’ai toujours eu la fibre maternelle et c’était mon rêve depuis toute petite. En fait, je ne me vois pas être épanouie autrement qu’en étant une maman et un être de bienveillance.
Bref, je sais que pour d’autre, ça peut être un combat qui peut mener à la dépression ou plus. Ne vous sous-estimez pas, vous n’êtes pas une mauvaise mère si vous êtes désemparée face aux pleurs de votre bébé, on est tous différents et nous affrontons tous la vie différemment.
Pour reconnaître les pleurs, je peux juste vous conseillez des petites choses simples : soit bébé a faim, est fatigué, veut des câlins, veut être porté, veut être en déplacement dans vos bras, a mal au ventre, veut être changé, veut écouter de la douce musique ou entendre votre voix le bercer, veut qu’on le stimule (jeux, grimaces, papotage…) en général cela concerne les besoins de la plupart des bébés, maintenant vous seules connaissez votre enfant. Et aussi même si cela peut-être fatiguant, il faut tout essayer d’un coup jusqu’à trouver ce qui calme bébé.
Prenez confiance en vous, écoutez-vous au plus profond de votre cœur, esprit et âme.
Pour revenir aux coliques. J’ai remarqué que sur la toile, on dit beaucoup de choses qui a mon goût manquent vraiment d’ouverture d’esprit : « pleurs ou des cris difficiles à calmer, voire inconsolables » « les pleurs débutent et cessent sans raison apparente » « l’enfant fait des caprices » …
Je ne suis pas d’accord, je pense que les pleurs des bébés peuvent être impressionnants (certains ont de la voix), ce qui angoisse et stress très vite certains parents et cela amplifie les pleurs du bébé qui ressent toutes ces mauvaises ondes, pour lui, vous êtes son seul moyen de réconfort, du coup, si vous êtes perdus devant lui, rassurez-le avant tout et calmez vous.
Être calme et posé, permet à l’enfant de comprendre que son parent peut gérer la situation et que ça va aller, alors je conseille d’établir un lien de confiance et de sécurité (c’est la base d’une bonne communication) et d’utiliser le plus souvent des mots doux comme « bébé tout va bien, calme-toi, je suis là, on est là, ne t’en fait, je t’aime » et le prendre dans le bras, le câliner et l’embrasser …
Si bébé ne se calme pas, c’est qu’il a mal, à ce moment le massage que je vous montre dans ma vidéo m’a toujours été utile, si l’un ne va pas, j’alterne en la portant ou en la posant sur le ventre ou sur mes genoux comme je l’explique, d’ailleurs dans les cultures ou le bébé est beaucoup porté l’enfant a moins de colique.
On ne secoue pas un bébé !!!! Si l’entendre s’exprimer vous énerve demandez de l’aide au plus vite à votre entourage, un psy, des centres d’aide pour maman… Si les coliques sont trop fréquentes consultez vite le pédiatre.
En fait avec ma curiosité incessante, j’ai remarqué au fur et à mesure du temps que si le bébé pleure d’un coup, c’est sa douleur qui lui est difficile encore à gérer. Cette douleur me fait penser à celle que nous avons quand on a des crampes d’estomac ou nos règles, c’est un pic qui va de crescendo à decrescendo, regardez bien, observez bien les moments de ses coliques, ce sont des vagues qui montent et qui descendent et qui finissent par se calmer, si vous lui donnez un coup de pouce cela ira plus vite, en douceur tout comme quand vous avez mal au ventre, un massage ne fait pas partir la douleur, mais vous soulage bien, et bien un bébé, c’est aussi un humain, il a besoin d’être consolé.
Il suffit de fonctionner avec lui comme vous le feriez pour vous ou comme vous aimeriez que l’on fasse avec vous, l’empathie, c’est ce qui me permet vraiment de comprendre autour de moi et surtout mon bébé, pour le moment ça s’est toujours avéré salvateur, je n’exagère pas, mais souvent, ce sont les choses les plus simples qui sont efficaces, bon, je reconnais que pour moi, c’est une facilité faisant partie de ma nature et c’est pourquoi je vous le partage, ça s’apprend aussi.
Ayez confiance en vous et vos instincts pas ce que l’on vous dit bêtement et terre-à-terre par juste manque de volonté, par flemme et par facilité « laisse ton bébé pleurer » « il finira par se calmer » ou pas, il est juste épuisé de pleurer plus …
C’est le pire, je trouve, pourquoi un bébé devrait être traité sans humanité ? Le saviez-vous jusque dans les années 70, on ne faisait pas d’anesthésie aux bébés sous prétexte qu’ils ne sont pas conscients et qu’ils oublieront… NO COMMENT, vous pouvez en savoir plus ici .
On parle d’un bébé, un être qui a besoin d’un guide qui lui apprendra à être lui-même et cela commence dès la naissance, d’ailleurs de ce moment à ces 3 ans ce sont les plus constructifs de toute sa vie, petit lien très intéressant sur mon sujet de passion : montessori
Les coliques, l’origine

La médecine ne trouve actuellement pas de causes exactes aux coliques avec du bon sens je me suis juste dit que le transit du bébé n’est pas encore formé, il faut laisser la vie se faire étape par étape, aller au rythme de son bébé et pas l’inverse et les réponses semblent à ce moment plus simples et clairs.
Ce qui peut créer plus de coliques au bébé (selon mon observation)
– Si on consomme des produits qui donnent des gaz : tous les choux, les pois chiches, les pois, les flageolets … J’ai bien remarqué que les coliques de bébé sont plus intenses et elle pète beaucoup plus. Quand je n’en mange pas les coliques sont plutôt normales.
– la prise de tardyferon trop longtemps, après l’accouchement, l’hôpital ne m’a pas dit quand l’arrêter, je l’ai fait de moi-même quand j’ai constaté que mon transit m’empêchait d’aller à la selle à cause du fer, dès l’arrêt tout s’est rééquilibré, et même bébé n’avait plus de méchantes coliques, pas merci l’hôpital, soyez vigilantes du coup.
– le café et le coca causeraient plus de gaz apparemment, je ne sais pas trop vu que je n’en consomme pas à vous de me le confirmer 🙂 !
– limiter sa consommation en sucre.
– le lait artificiel à base de lait de vache, est un lait de base indigeste pour l’humain et l’effet sur l’appareil digestif d’un bébé est dévastateur, cela a été démontré par la médecine que le lait de vache cause plus de coliques aux bébés. En effet les protéines bovines contenues dans le lait en poudre irritent le système digestif de l’enfant et modifient la flore intestinale qui est très importante pour notre organisme, on la qualifie même de 2e cerveau.
À noter que vous-même si vous consommez régulièrement ou trop de produits laitiers et que vous allaitez l’impact sur la flore de bébé le même.

Pour nous, il est important de connaître et d’apprendre de jour en jour l’impact et les bienfaits de tout ce que nous ingérons.

Le lait de vache entrave mine de rien plus de choses que ce que nous disent les médias… Mais ça change et c’est rassurant.
« Le lait de vache apporte une accélération de la croissance, une ossature solide et un faible développement du cerveau (même un verre, c‘est déjà trop). Tout cela pour SON VEAU pas l’homme, les produits laitiers sont à l’origine de problème d’ostéoporose, car il contient 4 à 5 fois plus de calcium que le lait maternel (imaginez le surdosage dans votre corps et surtout celui du bébé).
Je ne cherche pas à changer votre vie, mais plutôt vous faire part de l’impact de la désinformation causée par ce besoin du commerce laitier… »
 » Le lait de vache, contient également beaucoup plus de substances minérales. Il est nécessaire que le veau grandisse rapidement, car libre (normalement) dans la nature (normalement !), il doit être en mesure de suivre le troupeau (normalement !!) et de fuir les prédateurs. Concernant les humains, c’est tout autre. Le bébé est porté longtemps par sa mère, et n’a donc pas besoin d’un squelette qui se fortifie rapidement. En revanche, son développement se concentre sur le cerveau. C’est pourquoi le lait de la femme contient beaucoup de sucre. Ce sucre maternel, est nécessaire pour fabriquer la gaine de myéline utilisée pour protéger les fibres nerveuses. Une carence en glucides humains peut nuire au développement du système nerveux et du cerveau.« 
Je vous propose si cela vous intéresse d’aller sur ce site où j’ai puisé mes sources sinon je ne m’arrêterai pas sur le sujet et je n’ai pas forcément envie d’en faire un article tout de suite, donc j’essaye de vous apporter un maximum d’infos dans cet article.
Naturopathie holistique la fin de l’article est vraiment très intéressante, elle compare lait maternel, lait de vache, lait de pharmacie, c’est très pertinent.
En résumé, le lait de vache n’est pas bon pour nous, mais surtout sur l’appareil digestif immature et le développement cérébral du bébé.
Pour les laits en poudre, vous avez de très bon à base de lait végétal de riz lyophilisé ou sans lactose de la gamme Mandorle par exemple : ici
Ce qui soulage les coliques du bébé
les massages du ventre (vous trouverez une chouette vidéo ici), je n’ai pas essayé, je fais comme je le sens et le ressent mon bébé.
les massages comme je vous ai montré dans la vidéo.
la composition de mama natura coli est très efficace : ici (c’est homéopathique, j’en ai utilisé les 2 premiers mois et à présent plus besoin).
ne pas être désemparé.
un cadre calme et serein.
les tisanes aux fenouils, j’ai essayé celle de weleda qui est efficace, mais je vais bientôt commencer à faire la mienne.
– manger sainement.
Les douleurs de l’allaitement
Les crevasses surviennent à cause d’une mauvaise position du bébé, essayez de trouver la bonne, afin de ne pas avoir mal. Cette image vous aidera peut-être.
Résultat de recherche d'images pour
la D-Cure est vraiment efficace au début de l’allaitement si vous avez des crevasses ou si votre sein vous fait mal, il a un côté doux et chauffant qui apaise.
avec le temps, j’ai découvert que le lait maternel était efficace puisqu’il a des bienfaits cicatrisants (notamment pour les croûtes de lait et l’eczéma).
l’incontournable beurre de karité qui est un anti-inflammatoire naturel (hydrate et protège la peau)
Voilà mes petites conseils suite à mon expérience si vous avez des questions, j’y répondrai avec plaisir, si vous avez des idées aussi je les rajouterais dans mon article avec plaisir pour apporter encore plus d’infos qui pourraient nous aider les uns les autres.
N’hésitez pas à partager ce lien qui pourrait aider beaucoup de mamans, jeunes et futures, je pense, l’union fait la force.
lunature_logo_name_green
Publicités

2 réflexions au sujet de « L’allaitement & les coliques de bébé, les solutions naturelles »

  1. Merci pour ton article pleins d’informations intéressantes, de bon sens, d’amour et de compassion. J’ai adoré l’idée d’y joindre ta vidéo, au passage ta petite est magnifique !
    J’aime beaucoup ta personne et ton blog. A bientôt!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s